School Design with Rubber · 1

Quelle est la définition d’une « bonne école » au niveau architectural? De quelles façons les architectes peuvent contribuer à garantir aux élèves et aux enseignants les meilleures performances intellectuelles et émotionnelles?

  • Une réduction élevée du bruit dû au piétinement, surtout dans les parties communes et les couloirs.
  • Une liberté créative maximale dans l’utilisation des couleurs et des formes afin de créer des lieux stimulants, joyeux et agréables.
  • Une excellente qualité de l’air intérieur pour favoriser les performances intellectuelles de tous.
  • La garantie d’un hygiène maximal grâce à un entretien rapide et efficace, spécialement dans les crèches et l’école primaire.
  • L’adoption de solutions permettant/favorisant de nouvelles approches et techniques d’enseignement, par exemple permettre aux enfants de rester sans chaussures.

À la lumière de tous ces besoins, les revêtements de sol en caoutchouc Artigo apportent des solutions valables et certifiées. Si vous êtes à la recherche de revêtements de sol sains, d’un grand impact visuel et d’un entretien aisé, les revêtements de sol en caoutchouc Artigo sont la réponse.

DE NOUVELLES METHODES D’ENSEIGNEMENT ET D’ARCHITECTURE POUR LES ECOLES

L’architecture des écoles est en train de changer car l’école elle-même est en train de changer..

Longtemps les bâtiments et les programmes scolaires ont été le reflet d’une vision très « cloisonnée ». Les salles de classe pour étudier, la cantine pour manger, la cour pour jouer, etc…

Désormais toutes ces « cloisons » académiques sont tombées. Les élèves veulent apprendre de manière plus globale, à travers une approche par immersion.

Des études récentes ont révélé que les jeunes d’aujourd’hui apprennent mieux en groupes et absorbent des informations à travers des canaux différents.

Par exemple, le cabinet d’architecture finlandais JKMM, spécialisé dans l’éducation, décrit ainsi sa propre approche :
Dans un récent projet à Helsinki, nous avons complètement éliminé les pupitres et l’aménagement habituel des salles.L’enseignant n’est plus assis derrière son bureau. Tout le périmètre a été conçu pour fournir des stimuli continus. Dans l’école d’aujourd’hui on apprend toujours et partout, pas seulement assis derrière son pupitre.

Cette modification de l’approche académique pose un nouveau défi aux architectes aussi. La séparation traditionnelle « salle de classe / couloir » est en train de disparaître au profit d’un enseignement toujours plus « global ». Ces modifications ouvrent de nouveaux et exceptionnels horizons à la créativité.

Retour haut de page