Revêtement de sol en caoutchouc antidérapant

Le risque de chutes accidentelles dues à des glissades, qui peuvent s’avérer très dangereuses, est fréquent. C’est pourquoi l’adoption de revêtements de sol et de sols en caoutchouc antidérapant est si répandue. Bien que le risque de chute due à une glissade ne puisse jamais être complètement écarté, il est important d’utiliser des matériaux qui peuvent aider à mieux maîtriser ces situations à risque. Nos revêtements de sol antidérapants peuvent y contribuer grâce aux caractéristiques antidérapantes naturelles du caoutchouc.

Tous les modèles de revêtements de sol en caoutchouc Artigo sont certifiés R9, ce qui signifie qu’ils peuvent être utilisés sans problème dans les lieux publics, tels que : halls d’entrée, escaliers avec accès depuis l’extérieur, restaurants, cantines, magasins, cabinets médicaux, hôpitaux et écoles. Certifiée R10, la gamme Lava offre quant à elle un coefficient d’adhérence et de sécurité encore plus élevé.

Qu’est-ce qu’un sol antidérapant ?

Pour les critères de notre vie quotidienne, la réponse à cette question est simple : un revêtement de sol antidérapant empêche, ou plutôt réduit autant que possible, le risque de glisser par terre. Techniquement, une surface est recouverte d’un matériau, dans notre cas du caoutchouc, qui augmente l’adhérence et la force de frottement de la surface, rendant ainsi le sol antidérapant.

Quand choisir un sol antidérapant ?

Plusieurs facteurs amplifient le risque qu’une surface soit glissante et nécessite donc l’application d’un revêtement de sol antidérapant. La difficulté majeure réside dans le fait que les conditions de glissance dans une pièce changent souvent et sont donc compliquées à gérer. Par exemple, certains éléments peuvent rendre un sol glissant :

  • la présence d’humidité ou d’eau sur le sol, comme celle apportée de l’extérieur par les clients et les employés d’un bureau un jour de pluie ;
  • l’absence de panneaux d’avertissement appropriés lors du lavage des sols ou des activités d’entretien ;
  • le type et l’état des chaussures portées, qui ne permettent pas toujours d’éviter les glissades ;
  • certains comportements quotidiens habituels, tels que la précipitation ou l’inattention face à des situations pouvant s’avérer dangereuses.

Les normes et réglementations pour les sols antidérapants

Pour avoir le droit de porter ce nom, un revêtement de sol antidérapant doit passer des tests et des processus de certification rigoureux. Les normes italiennes et internationales fixent des critères différents pour chaque matériau et chaque revêtement de sol.

La norme Din 51130

La réglementation allemande Din 51130 établit les normes et les caractéristiques des sols antidérapants dans les zones où l’on circule pieds chaussés.

Pour vérifier si le revêtement de sol répond aux normes requises par la réglementation, des tests en laboratoire sont effectués afin de mesurer le coefficient de glissance, ou indice du risque de glissance (R), de chaque produit. Plus l’indice R est élevé, plus les capacités antidérapantes du produit le sont elles aussi.

Coefficient de glissance Domaines d’application Inclinaison du plan d’essai Coefficient d’adhérence
R9 Halls d’entrée et escaliers avec accès depuis l’extérieur ; restaurants et cantines ; magasins ; cliniques ; hôpitaux ; écoles. Inclinaison de 3° à 10° Normal
R10 Espaces professionnels des établissements de restauration ; garages et sous-sols. Inclinaison de 10° à 19° Moyen

Comment les tests permettant de déterminer l’indice de glissance sont-ils réalisés ?

Un échantillon de revêtement de sol est placé sur une machine avec un plan à inclinaison variable, qui est lubrifié avec de l’huile. Un opérateur portant des chaussures de sécurité marche en avant puis en arrière sur le plan dont l’inclinaison augmente à chaque cycle.

Lorsque l’opérateur n’est plus capable de se tenir en équilibre sur la surface lubrifiée, le test est considéré comme terminé et le revêtement de sol se voit attribuer la lettre R assortie d’un indice servant à déterminer le coefficient d’adhérence et de frottement.

La norme UNI EN 13893:2005

La norme UNI EN 13893:2005 est l’autre réglementation antidérapante importante qui est reconnue et adoptée à l’échelle internationale. Les normes UNI sont extrêmement connues et répandues, ce qu’elles doivent notamment à la famille des réglementations ISO.

Entrée en vigueur le 1er février 2005, la norme UNI EN 13893:2005 mesure le coefficient de frottement dynamique sur la surface des sols secs sur lesquels on marche généralement « pieds chaussés » pour les revêtements de sol résilients, stratifiés et textiles. C’est une évolution de la précédente (EN 13893:2002).

Cette fois encore, les revêtements de sol en caoutchouc Artigo sont certifiés selon la norme UNI EN 13893:2005, car ils répondent à l’exigence de résistance au glissement, qui doit être supérieure ou égale à 0,30.